14 Jan 2022
Si le Colonel Doumbouya est républicain, qu'il favorise une transition claire et démocratique.

Si le Colonel Doumbouya est républicain, qu'il favorise une transition claire et démocratique.

Ecrit le 14 - 1 - 2022


Sur le plateau de Star 21 TV, Thierno Mamadou Bah décrit le tombeur d'Alpha Condé comme étant "un officier républicain, qui a sorti le pays du gouffre et libéré la Guinée du joug dictatorial. C’est un homme qui se fait énormément du souci pour notre pays et travaille d’arrache-pied pour abréger les souffrances de ses concitoyens".

Conseiller spécial du Colonel-Président Mamady Doumbouya qui, tôt dans la matinée du 5 septembre, a mené sa troupe pour aller capturer Alpha Condé et mettre fin à son régime dictatorial, corrompu, Thierno Mamadou Bah voudrait convaincre que "le colonel Mamady Doumbouya est un homme serein et pondéré, son patriotisme est au-dessus de tout soupçon". Sa tâche aurait été aisée si le Président de la transition guinéenne avait été plus clair dès l'entame de son installation dans le fauteuil qu'Alpha Condé occupait illégitiment.


Le conseiller du président fait bien de souligner que "notre pays est à la croisée des chemins. Nous avons chacun individuellement pris le devoir de contribuer à la réussite totale de cette transition" qui est "la dernière chance pour remettre notre pays sur les rails".

Pour un observateur, "il faut reconnaître que les membres du CNRD n'ont pas été coopératifs. Ils ont publié une Charte de la transition sans associer les forces vives guinéennes. Depuis leur prise du pouvoir, ils évitent tout contact avec la classe politique. Ces militaires devraient comprendre que c'est moins les acteurs politiques que l'administration politisée par le RPG a-e-c et eux mêmes, forces militaires et paramilitaires, qui sont responsables des tensions sociopolitiques dans le pays depuis le temps de Dadis Camara et Konaté. Alpha Condé est celui qui a le plus détruit ce pays avec son ethnostratégie. Les forces spéciales auraient dû nous débarrasser du régime d'Alpha Condé avant le coup d'État constitutionnel du 22 mars 2020".


Confiscation du pouvoir ou, en tout cas, une compliction de la transition


Pour un analyste poltique, "depuis quelques temps, on se demande bien si le train conduit par le Colonel-Président, comme l'a analysé le journal lemonde.fr (*) n'a pas changé de voie, pour emprunter celle que les dizaines de conseillers occultes du CNRD lui suggèrent. Une voie qui ressemble fort à celle d'une confiscation du pouvoir ou en tout cas de la compliction de la transition".


Thierno Mamadou Bah et ses collègues conseillers et collaborateurs sauront-ils démontrer au Colonel-Président que pour la réussite de la transition il faudrait que celle-ci ne soit pas longue". Comprendront-ils qu'une "transition de plus de 18 mois pourrait causer des difficultés au pays et qu'il est préférable de collaborer avec les forces vives pour proposer à la CEDEAO un chronogramme réaliste" ?


Si le Colonel Doumbouya est républicain, qu'il favorise une transition claire et démocratique. Qu'il dise à ses camarades du CNRD de travailler avec la classe politique pour trouver les voies de sortie de crise, qui permettront à la Guinée de se doter d'instituer fortes et inviolables ; d'élaborer avec cette classe politique un programme national de reconstruction économique et social, que le CNRD va mettre en place, et que les prochaines autorités, issues d'élections transparentes et inclusives, continueront à réaliser.


Mody Abdoulaye Diallo (collaboration B. O. MAHMOUD)

(*) https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/01/13/guinee-les-putschistes-s-accrochent-au-pouvoir_6109350_3212.html

COMMENTAIRES

Laissez un commentaire

EDITORIAUX

28 Feb 2022

Récupération des biens de l’Etat : la junte trébuche ! (*)

Les putschistes ont souvent la prétention de redresser une situation putride, laissée par un régime déchu condamné par une opinion désabusée. Pour ce faire, ils se veulent généralem [...]

Lire
27 Feb 2022

Restaurer l’autorité de l’État : Par qui ?

S’il y a un argument qui commence à faire du chemin dans les pays qui ont connu des coups d’État en Afrique ces derniers temps, c’est bien celui qui consiste à soutenir que seuls les régimes militaires [...]

Lire

INTERVIEWS

12 Mar 2022

Cellou Dalein Diallo : la junte guinéenne "refuse le dialogue avec les partis politiques" (*)

Le leader de l’opposition guinéenne laisse entendre que la junte cherche à se maintenir au pouvoir. Cellou Dalein Diallo dénonce le refus de donner un chronogramme clair pour le retour à l’ordre constitution [...]

Lire
26 Feb 2022

La stabilisation du Mali est indispensable à la sécurité régionale ouest-africaine (*)

Gilles Yabi, vous avez écrit dans un texte publié il y a quelques jours que « défaite politique française au Sahel ou pas, amélioration ou pas de la situation sécuritaire au Mali, cela ne va pas pertur [...]

Lire