12 Mar 2022
ATTAQUE MEURTRIERE D’UN CAMP MILITAIRE AU MALI : Mais Où Sont Passés Les Instructeurs Russes ? (*)

ATTAQUE MEURTRIERE D’UN CAMP MILITAIRE AU MALI : Mais Où Sont Passés Les Instructeurs Russes ? (*)

Ecrit le 12 - 3 - 2022



Le Mali est en deuil. Il pleure la disparition d’une trentaine de ses soldats tués dans des circonstances pour le moins tragiques. En effet, des hommes armés, venus d’on ne sait où, ont ouvert le feu sur le camp militaire situé à Mondoro, dans le Centre du pays. Les autorités qualifient l’attaque de « complexe », d’autant que les assaillants ont utilisé des véhicules piégés au cours de leur opération et il a fallu l’intervention des avions de guerre de l’armée malienne, pour les mettre en déroute.


Mais où sont passés les instructeurs russes dont les uns et les autres avaient vanté les mérites en matière de lutte contre le terrorisme ? C’est la question que certains observateurs n’ont pas pu s’empêcher de se poser, surtout quand on sait que l’arrivée de ces « mercenaires » de Poutine au Mali, a suscité la colère de certains partenaires de Bamako qui n’ont pas hésité à plier bagage sur fond parfois de tensions et de passes d’armes.


C’est le cas, par exemple, de la France qui, après près d’une décennie de coopération militaire avec le pays de Soundjata Keïta, a annoncé le départ de ses troupes accusées à tort ou à raison de n’avoir pas produit de résultats probants sur le terrain. On comprend pourquoi les forces de Barkhane qui sont d’ailleurs en train de faire leur paquetage, ont gardé l’arme au pied, se refusant à voler au secours des Forces armées maliennes (FAMa) dont on dit qu’elles sont en train de montrer en puissance.




Les actes de harcèlement de la part des terroristes, ne manqueront pas


On ne serait même pas étonné que, dans les jours à venir, les autorités maliennes, pour se défausser de leurs responsabilités, accusent la France de vouloir saboter leur travail en soutenant souterrainement certains groupes qui opèrent sur le terrain. Cela dit, il revient à la France de jouer franc-jeu en évitant de prêter le flanc avec des comportements suspects.


En tout cas, Assimi Goïta et ses frères d’armes sont prévenus. Les terroristes sont loin d’avoir dit leur dernier mot, et ils viennent de démontrer qu’ils peuvent toujours frapper là où on les attend le moins. Et l’armée malienne qui est désormais face à ses responsabilités, doit se montrer à la hauteur des défis en redoublant non seulement d’efforts, mais aussi en renforçant ses capacités opérationnelles afin de se montrer proactive. Car, il faut le dire, les actes de harcèlement de la part des terroristes, ne manqueront pas ; eux qui, par tous les moyens, cherchent à créer des amalgames pour pouvoir pêcher en eaux troubles.


C’est le cas, par exemple, de ces images insoutenables qui circulent sur les réseaux sociaux, qui font état d’exécutions sommaires collectives perpétrées par les Forces armées maliennes à Diabaly, dans le cercle de Niono. L’état-major malien a beau démentir les faits, le mal semble déjà fait puisque certaines communautés qui se sont senties visées, n’ont pas hésité à donner de la voix. Or, comme on le sait, la lutte contre le terrorisme ne saurait se gagner dans la division ni dans la stigmatisation.


Boundi OUOBA

in https://lepays.bf/attaque-meurtriere-dun-camp-militaire-au-mali-mais-ou-sont-passes-les-instructeurs-russes/




COMMENTAIRES

Laissez un commentaire

EDITORIAUX

28 Feb 2022

Récupération des biens de l’Etat : la junte trébuche ! (*)

Les putschistes ont souvent la prétention de redresser une situation putride, laissée par un régime déchu condamné par une opinion désabusée. Pour ce faire, ils se veulent généralem [...]

Lire
27 Feb 2022

Restaurer l’autorité de l’État : Par qui ?

S’il y a un argument qui commence à faire du chemin dans les pays qui ont connu des coups d’État en Afrique ces derniers temps, c’est bien celui qui consiste à soutenir que seuls les régimes militaires [...]

Lire

INTERVIEWS

12 Mar 2022

Cellou Dalein Diallo : la junte guinéenne "refuse le dialogue avec les partis politiques" (*)

Le leader de l’opposition guinéenne laisse entendre que la junte cherche à se maintenir au pouvoir. Cellou Dalein Diallo dénonce le refus de donner un chronogramme clair pour le retour à l’ordre constitution [...]

Lire
26 Feb 2022

La stabilisation du Mali est indispensable à la sécurité régionale ouest-africaine (*)

Gilles Yabi, vous avez écrit dans un texte publié il y a quelques jours que « défaite politique française au Sahel ou pas, amélioration ou pas de la situation sécuritaire au Mali, cela ne va pas pertur [...]

Lire